Drapeau Anglais Drapeau Espagnol

Éliminer le tartre grâce au détartrage chimique

Toute notre actualité

Éliminer le tartre grâce au détartrage chimique

Le "détartrage" consiste à éliminer toutes sortes de dépôts susceptibles de contaminer ou d’encrasser une surface. Généralement on distingue deux sortes de tartre, les tartres minéraux et les tartres organiques. Présent dans les réseaux d'eau, les installations industrielles et alimentaires, le phénomène d'entartrage nécessite une maintenance régulière pour garantir le bon fonctionnement des installations et le respect des normes d'hygiène. 

L’entartage des installations industrielles et réseaux d'eau

L’entartrage (calcaire, tartres minéraux) se produit lorsque les carbonates de calcium et dans une moindre mesure, de magnésium précipitent et forment une "pellicule" solide et incrustante à la surface des tuyauteries. Ce phénomène se produit dans les réseaux et capacités qui véhiculent ou contiennent de l’eau dure. Si l’eau est renouvelée régulièrement (circuit ouvert) la pellicule de tartre va s’épaissir jusqu’à obstruer la tuyauterie concernée. Dans ce cas, l'entartrage risque de favoriser une corrosion sous dépôt. Cette corrosion entraîne la formation de piqûres susceptibles de provoquer des fuites.

Une pellicule de tartre d’épaisseur moyenne d’1 millimètre réduit les échanges thermiques (échangeurs, chaudières, condenseur, chauffe-eau, etc…) de 25 à 30%. Cette déperdition varie en fonction de l'homogénéité et de la compacité de la pellicule de tartre, inhérente à sa vitesse de déposition. De ce fait, le tartre accroît de façon importante la consommation d’énergie des installations et entraîne une baisse de rendement. En réduisant le diamètre des tuyauteries, il augmente les pertes de charge et diminue les débits.

Avec le carbonate de calcium, d’autres composants plus ou moins corrosifs peuvent précipiter le phénomène d'entartrage : carbonate de magnésium, silice et silicates, sulfates, oxydes et hydroxydes métalliques, chlorures, micro-organismes, etc…

Les tartres organiques sont des dépôts mixtes organiques et minéraux. Ils se déposent et s’incrustent le plus souvent sur les surfaces des installations qui transforment des denrées alimentaires ou des matières organiques (industrie vinicole, industrie agroalimentaire, etc…). Ces tartres organiques s’éliminent grâce à des solutions particulières. 

Le processus de détartrage chimique

Le détartrage chimique consiste à faire circuler un agent chimique, en général un acide, au contact du tartre. Le choix du produit de traitement est très important. Il varie selon plusieurs paramètres comme la nature des métaux qui composent l’installation, la quantité de tartre, sa composition, etc...

Lorsque c’est possible, Hydrochem vous propose des acides dont les sels de calcium sont très solubles dans l’eau (optimisation du volume de traitement). La composition des solutions de traitement est adaptée à la nature des métaux de l’installation et inhibées (molécule qui protège le métal sain). Suivant la nature des solutions utilisées, le détartrage s’effectue à température ambiante ou à chaud.

Lors du détartrage, la réaction s’accompagne d’un fort dégagement gazeux (CO2) qu’il faut maîtriser. L’évolution du traitement est contrôlée par des analyses chimiques.

Le détartrage est toujours suivi d’un rinçage et d’une passivation. Il est parfois complété par une désoxydation lorsque cela est nécessaire. 

Suite à la dissolution du tartre, les solutions de traitement se retrouvent fortement chargées en minéraux/boues (plusieurs grammes par litre). Une simple neutralisation ne suffit pas à permettre leurs rejets. Les solutions sont collectées puis traitées dans des installations de traitement adaptées (fourniture d’un bordereau de Suivi de Déchets Industriels).

Principe du détartrage chimique en milieu acide

La réaction chimique qui conduit à l’élimination dépôt de tartre calcaire est la suivante :
CaCO3 + 2H+ à Ca2+ + CO2ä + H2O

Les modes d’applications du traitement

-     Immersion
-     Remplissage et circulation
-     Aspersion et ruissellement
-     Pulvérisation
-     Application

Suivi et contrôle du détartrage

En général, le contrôle du détartrage est visuel. Il peut s'effectuer en observant directement les surfaces concernées ou bien en utilisant un endoscope. Il est également possible d’introduire une éprouvette témoin représentative de l’installation à traiter dans le produit de détartrage. Les observations sont alors faites directement sur cette éprouvette.

Selon les installations et problématiques rencontrées, il est nécessaire d’effectuer des contrôles physico-chimiques ainsi que des tests de mouillabilité. Le contrôle des solutions de traitement (concentrations en acidités libre et totale, teneur en fer, dureté, silice, inhibition, etc… et des contrôles microbiologiques sont également réalisés.

S'adresser à une entreprise spécialisée

Le détartrage chimique des réseaux d'eau et installations industrielles nécessite des procédures adaptées et l'utilisation de produits chimiques spécifiques. L'intervention d'un professionnel qualifié et spécialisé est fortement recommandée. Pour tout demande d'information, n'hésitez pas à nous contacter via la rubrique Contact

Nos certifications

certification-dnv
certification-mase
certification-edf
certification-alstom